exposition

Graphisme, rock et cinéma

Exposition. Collections.

Cité internationale des arts
du 15 janvier au 7 février 2016

Dès son apparition comme phénomène musical, le rock a, d’emblée, inspiré le cinéma. Anticonformiste et rebelle, il a, dès ses débuts, provoqué, notamment dans l’Amérique conservatrice des années 50, crainte ou fascination. Bousculant les codes musicaux, vestimentaires ou sexuels de l’époque, il a immédiatement séduit une jeunesse, avide de changement, prompte à tourner la page de l’après-guerre. Plus tard, dans les années 60 et 70, le rock fut la bande son d’une génération engagée contre la guerre au Vietnam, pour les droits civiques ou l’égalité entre hommes et femmes. A la fin des années 70, la vague punk, succédant au mouvement hippie, sonna le glas de toutes ces illusions. Depuis, le rock se transforme sans cesse, mais continue d’incarner une énergie singulière.

De nombreux films ont témoigné de l’influence du rock sur la société et contribué à la renommée ou à la découverte de nombreux musiciens. Les cinéastes en ont fait un usage différent. Certains d’entre eux filmèrent des répétitions, des concerts ou des festivals, quelques-uns s’inspirèrent de la vie et de la carrière de chanteurs et de musiciens, tandis que d’autres réalisaient des films où fiction et rock s’entremêlaient. Des cinéastes revendiquent également, et notamment aujourd’hui, une inspiration, directement tirée du rock, dans l’élaboration de leur œuvre cinématographique.

Le graphisme a, bien évidemment, accompagné cette rencontre entre le rock et le cinéma. Les documents réunis ici (affiches, disques vinyles, CD, DVD, revues), renseignent sur les modes de représentation graphique employés selon les époques, des années 50 à maintenant. Mais aussi sur les archétypes visuels incarnant les différents types de rock. Sans être évidemment exhaustive, cette exposition documentaire souhaite mettre en lumière les relations étroites entretenues entre le graphisme, le rock et le cinéma.

Présentation de 2 films documentaires « Entretiens avec John Lennon à l’Apollo » et « CBGB » le club CBGB de New York, réalisés par Jean-François Vallée, ancien grand reporter à Radio France et France Télévisions.

Avec la contribution de la Cinémathèque Française, la Médiathèque Musicale de Paris et la galerie Dominique Besson.
Les commissaires de l’exposition “Graphisme, rock et cinéma” sont : Michel Bouvet, Blanche Alméras.

Billetterie

18, rue de l'Hôtel de Ville, 75004 Paris
S'y rendre
Ajouter à l'agenda
Rock & Folk n° 145, février 1979 / Jim Morisson (The Doors) (DR) © Rock & Folk