conférences

Les conférences

RENCONTRES, DÉBATS, TABLES RONDES

les vendredis de 16 h à 22 h 30
les samedis de 16 h à 19 h 30

Cité internationale des arts, auditorium
du 15 au 16 janvier 2016
du 22 au 23 janvier 2016

La Cité internationale des arts reçoit, les deux premiers week-ends de sa programmation, des tables rondes, débats, rencontres, conférences et projections.

Organisées avec l’Alliance française des designers (AFD), le Lieu du design ou l’agence Silenzio, notamment, sur des sujets aussi variés que le droit d’auteur, la typographie en mouvement, les affiches de cinéma, le design interactif ou les nouvelles formes de diffusion de l’image, ces rencontres recevront des intervenants prestigieux, afin de débattre sur les différents aspects de la discipline, et sur leurs nouvelles formes.

L’auditorium de la Cité internationale des arts est de 190 places. Les conférences de la Fête du graphisme sont proposées en entrée libre, dans la limite des places disponibles. L’entrée de l’auditorium se fait, ¼ d’h avant le début de chacune des conférences, par l’entrée principale de la Cité internationale des arts, 18 rue de l’Hôtel de Ville, 75004 Paris, métro Pont-Marie ou Saint-Paul. 

PROGRAMME DES CONFÉRENCES

WEEK-END 1 / AUTEURS + CINÉMA

Vendredi 15 janvier

Soirée « Graphisme et auteurs »

16 h – 17 h 30
« La ville en transition »

TABLE RONDE
Organisation en partenariat avec : Global Magazine
Modération : Gilles LUNEAU, fondateur de Global Magazine
Avec : Dominique PETERMÜLLER, architecte-urbaniste et Carlos MORENO, spécialiste de la Human Smart City.
www.globalmagazine.info

18 h – 19 h 30
« Banques d’images et droits d’auteurs, antagonismes et/ou convergences ? »

TABLE RONDE
Organisation en partenariat avec : AFD/Alliance française des designers, organisme professionnel partenaire de la Fête du graphisme.
Modération : François CASPAR, président et Marie-Noëlle BAYARD, trésorière AFD.
Avec : Laurent DAVOUST, designer graphique, membre de l’AFD,
Olivier BRILLANCEAU directeur gérant de la SAIF et Marie-Anne FERRY-FALL, directrice générale de l’ADAGP, sociétés d’auteurs partenaires de la Fête du graphisme.
www.alliance-francaise-des-designers.org

20 h 30 – 22 h 30
« Une utopie graphique. 5 studios prennent la parole »

CONFÉRENCE
Modération : Michel BOUVET et Blanche ALMÉRAS, commissaires artistiques de la Fête du graphisme.
Avec les artistes de l’exposition « Utopies et réalités 2. Les intrépides » : Jan BAJTLIK, Peter BANKOV, Xavier BARRAL, CYAN, Studio BOOT.

Samedi 16 janvier

Soirée « Graphisme et cinéma »

16 h – 17 h 30
« L’affiche de film, entre création et promotion »

TABLE RONDE
Organisation en partenariat avec : Silenzio
Modération : Laurent GERVEREAU
Avec : Jacques AYROLES, responsable du Département des Affiches de la Cinémathèque Française, Florian GENETET-MOREL, producteur, Montauk Films, Laurent DURIEUX, illustrateur, Nicolas SAUVAIGE, président de Silenzio.
L’affiche de cinéma est née en même temps que le 7ème art. En France, elle s’imposera comme un genre publicitaire « à part », dernier maillon de l’industrie du cinéma. Les affiches racontent des histoires et des artistes signent ces dernières. Mais leur rôle est lié à l’exploitation d’un film. L’affiche répond toujours à une commande initiale dont le distributeur reste l’acteur principal. A l’occasion de cette table ronde des distributeurs, des graphistes et des réalisateurs feront un état des lieux sur l’affiche de film et sur ses enjeux créatifs face aux impératifs de l’industrie du cinéma.
www.silenzio.fr

18 h – 19 h 30
PROJECTION
« Give peace a chance – La pop peut-elle sauver le monde ? », documentaire, une coproduction : ZDF / Arte.
Ce documentaire captivant revient sur l’histoire politique du siècle passé à travers les voix – engagées mais pacifiques – de ceux qui l’ont chantée. De « Blowin’ in the wind »(Dylan) à « Give peace a chance »(Lennon), ce documentaire compile les plus célèbres protest songs du siècle dernier. L’occasion d’aborder des problématiques qui sont toujours d’actualité : comment la légèreté d’une musique populaire, voire consensuelle, peut-elle traiter de sujets de société brûlants ? Comment une chanson devient-elle l’hymne d’une génération ? Pourquoi les auteurs des protest songs des années 1960 semblent-ils avoir si peu d’héritiers aujourd’hui ?

WEEK-END 2 / LE DESIGN GRAPHIQUE NUMERIQUE

Vendredi 22 janvier

16 h – 17 h 30
« Bruxelles à l’honneur »

CONFÉRENCE
Avec :
– Vincent GILLEMAN, responsable Communication/MAD Brussels et Jeanne METZ, responsable de projet en Eco design au sein de MAD in Situ, pour les ateliers de Design pour l’innovation sociale du MAD.
MAD in Situ, ce sont les ateliers pour designers de MAD Brussels, situés dans le quartier Anneessens en plein centre de Bruxelles au 4 rue du Vautour – 1000 Bruxelles.
MAD in Situ est composé de 6 ateliers partagés, d’un espace polyvalent et d’un bar. Les designers sélectionnés occuperont l’espace pendant maximum un an, reconductible une année supplémentaire si leur dossier le justifie.
MAD in Situ ce sont des ateliers de travail interdisciplinaires.
Ils comprendront de 10 à 15 designers maximum répartis dans 6 ateliers, représentant l’ensemble des secteurs du design (design urbain, design textile, design industriel, design graphique, etc.).
L’objectif de ces ateliers – résidences est de créer une transversalité et une cohésion de groupe afin de générer une dynamique créative entre résidents.
MAD in Situ c’est un projet ancré dans un quartier.
Ces ateliers ont pour objectif d’initier une dynamique de « design collaboratif » en implantant un pôle créatif dans le quartier. En effet, le designer « résident » développera ses projets personnels mais aura également une démarche qui tiendra compte des problématiques du quartier ou de projets d’intérêt collectif. Il aura via les différentes associations actives dans le quartier, l’ambition de mettre l’habitant au centre de sa réflexion. L’objectif de la démarche sera de générer une cohésion entre la résidence et le quartier, et de promouvoir ce type d’expérience dans le cadre d’autres quartiers ou de projets à caractère sociétal.
MAD in Situ c’est un laboratoire.
Le troisième volet de ces ateliers est prospectif. Les designers présents dans les ateliers seront poussés à avoir une réflexion de fond sur les nouvelles dynamiques et recherches liées au design.
http://www.madbrussels.be/fr/MAD-in-situ

– Pierre HUYGHEBAERT, graphiste, commissaire et enseignant à l’école de La Cambre et Éric SCHRIJVER, graphiste, développeur, auteur, tous les deux membres d’OSP/Open Source Publishing.
L’association OSP (Open Source Publishing) opère au sein d’un écosystème riche et les projets qui l’environnent questionnent sa pratique sans discontinuer. L’enseignement du numérique à Bruxelles est un de ces lieux fertiles en convulsions et fermentations. La débat sur le rôle du numérique dans l’enseignement relève des questions sur la nature de la profession, et la division du travail qu’il semble impliquer. En ne pouvant et voulant pas faire de distinctions nettes entre les graphistes, les développeurs et les activistes, entre la création singulière et collaborative, se dessinent les contours d’un nouveau type de création graphique.
OSP (Open Source Publishing) écrit et dessine en utilisant uniquement des logiciels libres et open source. C’est une caravane de praticiens qui conçoivent, programment, recherchent et enseignent. Travaillant pour le print, le web et leurs croisements, OSP crée des identités visuelles et des services digitaux, creusant toujours vers une relation plus intime avec l’outil.

Pierre Huyghebaert (Bruxelles, 1969) fréquente l’ERG, cinéma d’animation et typographie. Bosse comme graphiste à Bruxelles et à Beyrouth, glisse progressivement vers un travail d’auteur. En parallèle au studio Speculoos qu’il co-anime, d’apprendre à apprendre en intervenant à la Cambre, il lasagne expérimentations avec diverses alliances avec des artistes, édite et cartographie. Avec OSP, il dégeeke son intérêt des logiciels graphiques, ces beaux objets culturels.

Designer graphique, développeur et auteur, Eric Schrijver (Amsterdam, 1984) travaille au croisement entre le graphisme et la culture hacker. Il enseigné le design interactif à l’École Royale des Beaux Arts de la Haye (KABK). Son blog « I like tight pants and mathematics » invite les designers et artistes à s’investir dans le monde de la programmation.
http://osp.kitchen

18 h – 19 h 30
« Graphisme, typographie et interactivité, la création digitale en 2016 »

CONFÉRENCE
Organisation en partenariat avec : Designers interactifs et Ultra Noir
Avec : Jean-Bernard Grasset, co-fondateur et directeur de la création d’Ultra Noir et Pascale Neveu, Secrétaire générale de Designers interactifs et directrice des études et co-fondatrice de l’Ecole multimédia.

20 h 30 – 21 h 30
« Les nouvelles formes de diffusion de l’image »

CONFÉRENCE
Modération : Loran STOSSKOPF, directeur artistique, Télérama
Avec : Albert ASSÉRAF, Directeur Général Stratégie, Études et Marketing France, JCDecaux, Elizabeth MARKEVITCH, fondatrice et directrice, ikonoTV et Anne BOUISSET, consultante en transmédia.
La diffusion de l’image connait une profonde mutation. Elle permet à la création contemporaine d’entrer dans les foyers de par les outils connectés. Elle devient digitale et interactive jusque dans l’espace public. Elle mute et se transforme pour raconter des histoires qui se développent en complémentarité sur plusieurs médias en simultané.
Le graphisme suit de facto ces évolutions et s’ouvre à des champs créatifs jusqu’ici inexplorés.

21 h 30 – 22 h 30
« Expérimentation graphique, temps réel et interactivité »

CONFÉRENCE
Organisation en partenariat avec : Pyramyd Formation et Bonjour Lab
Avec : Alexandre RIVAUX, directeur artistique/Designer interactif,
co-fondateur du Studio Bonjour Lab et enseignant en design interactif.
L’image en mouvement n’est plus un territoire réservé à l’animation ou au motion design. Elle tient maintenant une place importante dans le design interactif : sur le web par l’utilisation de WebGL ou dans le cadre d’installations interactives, par la production de visuels dotés de comportements propres et réactifs à divers capteurs ou datas.
Dans un contexte d’animation temps réel et d’interactivité, le design génératif constitue alors une opportunité pour le designer de pouvoir penser l’image animée et d’étendre son champ d’expérimentation graphique.
pyramyd-formation.com
www.bonjour-lab.com

Samedi 23 janvier

16 h – 17 h 30
« Typo dans l’espace »

TABLE RONDE
Organisation en partenariat avec : Le Lieu du design.
Modération : Jean-Baptiste LEVÉE, typographe.
Avec : Elodie BOYER, conseillère en communication, Gilles POPLIN, directeur artistique, designer graphique et typographe, Rachel CAZADAMONT, directrice artistique, H5.
Dans le prolongement de l’exposition « Typographie en mouvement », au Lieu du design, la table ronde vise à traiter la lettre non seulement en mouvement, mais aussi en volume et dans l’espace public. Les designers invités influent sur l’environnement visuel de nos sociétés, élaborant, par le texte dans l’espace, un rapport visuel entre nous et les biens et services que nous créons. Cette table ronde les invite à partager leurs approches, leurs rôles et leurs visions.
www.lelieududesign.com

18 h – 19 h 30
« Le Big Data »

PROJECTION
Proposé par : Dominique MOULON, commissaire et enseignant.
Projections d’une trentaine de films d’étudiants des écoles de l’EPSAA et de l’ECV, créés spécialement pour la Fête du graphisme.

 Programme sous réserve de modifications indépendantes de notre volonté. 

18, rue de l'Hôtel de Ville, 75004 Paris
S'y rendre
Ajouter à l'agenda
Conférence Graphisme et typographie, réalisée avec Sacré caractères, Fête du graphisme 2015, Arts décoratifs.
© Didier Pruvot/Fête du graphisme