exposition

Utopies et réalités #2.

LES INTRÉPIDES

Exposition. 5 auteurs

Cité internationale des arts
du 15 janvier au 7 février 2016

Faisant suite à la présentation des œuvres de Kazumasa Nagai et d’Henning Wagenbreth dans le cadre d’Utopies et réalités #1, cette exposition souhaite mettre en lumière le travail de cinq graphistes ou ateliers de graphisme exceptionnels. Il s’agit du Russe Peter Bankov, du Français Xavier Barral, du Polonais Jan Bajtlik, des Allemands de Cyan et des Néerlandais du Studio Boot.

Exceptionnels, ils le sont à plusieurs titres. Mais ils le sont, sans doute, surtout, par leur capacité remarquable à transposer leurs rêves dans la réalité. A incarner, aux yeux des autres, une utopie possible. Celle de pratiquer un travail de commande – celui de graphiste –, aux exigences et aux règles particulières, dans un esprit de liberté et de créativité sans limites. Par leur ouverture au monde et leur curiosité pour les autres, ils ont su à la fois bousculer les codes et transformer la commande initiale. En respectant le client, en attirant l’attention du public, ils ont néanmoins su affirmer de belle manière leur profonde singularité artistique.

Intrépides, ils le sont par une quête permanente de renouvellement esthétique, par leur refus de concession aux tendances du moment, mais aussi par leur intégrité intellectuelle et artistique.

Ces graphistes font ainsi, à travers la diversité de leurs travaux, que ce soient des commandes ou des initiatives personnelles, une démonstration aussi déterminante que réjouissante  :  de la contrainte naît souvent la liberté.
Bienvenue en Utopie !

Les artistes invités : Studio Boot (Pays-Bas), Jan Bajtlik (Pologne), Xavier Barral (France), Cyan (Allemagne), Peter Bankov (Russie).

Avec le soutien de l’Institut polonais.
Les commissaires de Utopies et réalités #2. Les intrépides sont :
Michel Bouvet, Blanche Alméras.

 
Billetterie

18, rue de l'Hôtel de Ville, 75004 Paris
S'y rendre
Ajouter à l'agenda
Peter Bankov – Affiche réalisée pour une exposition personnelle à la Galeria Ada à Barcelone, 2015. © Peter Bankov, Russie